La mise en œuvre du Conseil en Evolution Professionnelle à Pôle emploi nie les compétences des “ex-psychos de l’AFPA”

Par Michel Abhervé

Pôle emploi fait partie des cinq réseaux reconnus par la loi pour assurer la fonction de Conseil en Évolution Professionnelle, créée par l’Accord National Interprofessionnel du 14 décembre 2013.

On pouvait penser que cette opportunité serait utilisée pour redonner aux “ex-psychos de l’AFPA” qui depuis leur transfert à Pôle emploi n’ont pas vraiment trouvé leur place dans cette institution une mission en phase avec leurs compétences en matière de psychologie et d’orientation professionnelle (voir Quand c’est difficile à deux, ajoutons un troisième, Le transfert des psychos de l’AFPA a réduit de moitié le nombre des prestations d’orientationHistoire de portes à Pôle emploi : le psychologue et la confidentialité et  Les “ex-psychos de l’AFPA” en grève le 17 juin faute de reconnaissance au sein de Pôle emploi)

C’est la stratégie totalement contraire qui a été choisie à travers le “suivi délégué interne”, conduisant les psychos à agir non en complémentarité avec les conseillers, en apportant leur expertise spécifique, mais à se transformer en conseillers lambda, devenant  référent unique du demandeur d’emploi pour toutes les actions liées à Pôle emploi.

Le Collectif national des Psychologues du travail de Pôle emploi dans une Lettre ouverte à Jean Bassères affirme “ pour un Psychologue à Pôle emploi, devenir référent CEP se traduit par devenir Conseiller, métier à part entière, préfigurant ainsi la disparition de celui de Psychologue à terme”

On a vraiment l ‘impression que malgré des déclarations plutôt ouvertes, le fond ne change pas : la logique d’industrialisation des parcours, et donc de la normalisation des pratiques continue à fonder l’action de Pôle emploi et à guider son organisation, au mépris de la nécessité d’une individualisation des pratiques dont la nécessité est pourtant très largement reconnue

On peut souhaiter que l’opportunité du Conseil en Évolution Professionnelle soit saisie pour répondre de façon appropriée aux personnes qui ont besoin de ce service, qui ne peut se réduire au suivi habituel des demandeurs d’emploi. Sans trop d’illusions !

]]>

4 juillet 2015 7:14 Publié par